Postuler

Agora

AccueilAgoraEditosLe manager, pygmalion ou mentor ?

Le manager, pygmalion ou mentor ?

D’après la mythologie grecque, Pygmalion est un sculpteur qui tomba amoureux de l'une de ses statues d'ivoire et l’épousa grâce à l'intervention d'Aphrodite qui lui donna vie. De nos jours, le terme de pygmalion est devenu synonyme de mentor.

La mythologie grecque nous précise qu’Ulysse avait choisi Mentor comme précepteur pour éduquer son fils Télémaque.

Dès le début duXVIIIe siè, son nom devient un substantif pour désigner une personne très expérimentée dans un domaine, laquelle accompagne une autre personne souvent plus jeune et moins expérimentée, en réfléchissant, la conseillant, et lui accordant son soutien moral pour l'aider à se développer ou à débuter avec succès dans sa fonction.

Ce comportement du mentor est proche de celui du manager qui se doit d'aider ses collaborateurs à grandir. Parmi les fonctions du manager, celle de formateur est fondamentale. C’est lui qui initie le nouveau salarié dans l’entreprise, l’informe, le forme, le motive, l’anime. C’est lui qui l’aide à réussir...

 

En revanche, le manager n’est ni Prométhée, ni Frankenstein, ni Collodi.

Prométhée est ce Titan qui, dans la mythologie grecque, créait des hommes à partir de restes de boue transformés en roches. Le manager, lui, s’appuie sur des compétences ou sur du potentiel qui existent initialement.

Le docteur Victor Frankenstein est ce personnage principal du roman de Mary Shelley paru en 1818 qui créa un monstre. Le manager, lui, est à l’opposé de cette démarche en permettant à ses collaborateurs de devenir plus collaboratifs, plus efficaces, meilleurs en somme…

Carlo Collodi est cet écrivain toscan qui créa le personnage de Pinocchio, petite marionnette qui se transformera en petit garçon de chair et d'os. Le manager, lui, est davantage un entraîneur qui masse les mollets de ses collaborateurs pour les rendre meilleurs.

C’est finalement dans la relation à l’autre que le manager s’affirme en aidant ses collaborateurs à devenir ce qu’ils sont.

Souvenez-vous : Nietzsche l’affirmait déjà dans « Ainsi parlait Zarathoustra »...

 

Florian MANTIONE

 

 
 
 
 

Aphorisme

Au lieu de qualifier d’arrivistes les ambitieux, favorise l'émulation.

Newsletter

www.florianmantione.com