Postuler

Candidats

Consulter nos OFFRES D'EMPLOI
Réaliser un BILAN DE COMPETENCES
Bénéficier d'un COACHING
Etre accompagné en OUTPLACEMENT

Entreprises

Confier vos RECRUTEMENTS
Parcourir nos FORMATIONS
Découvrir nos CONFERENCES
Proposer un RECLASSEMENT

Consultants

Rejoindre notre RESEAU
Connaître nos PRESTATIONS
Rencontrer nos CONSULTANTS
Participer à nos FORMATIONS

AccueilActivités

20 conseils pour réussir vos entretiens

01Préparer l'entretien. Relire le CV. Avoir une liste de questions précises à poser au candidat.

02Respecter les horaires d'entretien.

03Veiller à ce que son bureau soit bien rangé et à ce qu'aucun appel téléphonique ne soit transmis durant l'entretien.

04Aller chercher le candidat à la salle d'attente, l'accueillir chaleureusement.

05Ne pas hésiter à se présenter personnellement en induisant ainsi une relation égalitaire.

06Eliminer sa propre subjectivité, ses préjugés… Etre serein, ne porter aucun jugement a priori avant d'avoir terminé l'entretien.

07Rechercher des faits précis, principalement concernant son comportement au cours de ses expériences professionnelles, mais aussi son milieu familial, social...

08Faire parler, écouter et observer. Les attitudes physiques, les gestes, les inflexions de voix peuvent être révélateurs des sentiments du candidat.

09Eviter de bloquer le candidat en affirmant trop brutalement une opinion contraire à la sienne, même s'il semble être dans l'erreur.

10Savoir sortir du cadre strict du questionnaire, inventorier tous les aspects qui se présentent au cours de l'entretien.

11Etre naturel. Poser les questions d'un ton naturel, entretenir une conversation et ne pas faire subir un interrogatoire. Modifier l'ordre des questions si nécessaire, mais poser toutes les questions du guide d'entretien.

12Ne pas suggérer les réponses, poser des questions commençant par : Pourquoi ? Comment ? Où ? De quelle manière ?

13Demander des renseignements précis, notamment les dates. Faire des recoupements, vérifier les faits. Pinailler, si cela est nécessaire, sur les dates des diplômes, des dates d'entrée et de sortie de chaque emploi.

14Ne pas " vendre " le poste à tout prix. Ne pas " noircir " le poste à tout prix. Savoir présenter les avantages et les inconvénients du poste.

15Faire dessiner par le candidat l'organigramme de son entreprise et lui demander de s'y positionner.

16Terminer l'entretien quand les informations sont suffisantes pour apprécier l'adéquation profil/candidat.

17Se souvenir que l'image de marque de son entreprise dépend aussi de l'attitude du recruteur au cours de l'entretien.

18Donner son opinion sur la candidature en fin d'entretien. Ecouter et comprendre les réactions du candidat. Lui indiquer la manière dont la procédure de recrutement va se poursuivre.

19Raccompagner le candidat sur le pas de la porte : parfois, il apparaît encore plus authentique…

20Relire ses notes et rédiger une synthèse.

17 conseils pour apprécier vos candidats

01Apprécier un candidat uniquement en fonction du profil découlant d’une fiche de poste préalablement définie (tous les candidats sont intéressants…).

02Utiliser conjointement plusieurs outils d’appréciation. Ne pas se contenter d’un seul. Ne pas se contenter de l’entretien.

03Apprécier le Savoir (connaissance), le Savoir-Faire (expérience) et le Savoir-Etre (personnalité).

04Utiliser des outils qui soient fidèles, valides et prédictifs.

05Etre attentif aux 5 éclairages de l’appréciation :

  • Evaluer : calculer, mesurer
  • Estimer : donner une valeur approximative, considérer
  • Noter : donner une « bonne » ou une « mauvaise note », marquer, laisser une trace écrite
  • Juger : décider, porter un jugement  

06Utiliser les tests psychotechniques avec l’aide d’un psychologue.

07Utiliser l’auto-évaluation afin de comparer l’appréciation du candidat avec la votre.

08Utiliser, dans certains cas, la « mise en situation ».

09Etre très vigilant dans le contrôle de références en privilégiant les témoignages « quantitatifs » à ceux « qualitatifs ».

10Refuser systématiquement les outils « exotiques » comme l’atromachin, la morphopsychobidule ou la numérochose.

11Bien maitriser son intuition.

12Ne pas subir son inconscient.

13Fuir l’irrationnel.

14Etre plusieurs recruteurs à apprécier les candidats en utilisant les mêmes outils.

15Eliminer la subjectivité, les a priori.

16Rédiger une note de synthèse pour chaque candidat.

17Faire systématiquement un bilan de la procédure utilisée afin de s’améliorer après chaque recrutement.

 

Comment rédiger un mail pour faire acte de candidature ?

Une candidature comporte 2 documents : un CV et une lettre de motivation.

Ces 2 documents sont, généralement, envoyés en pièces jointes au recruteur et cela nécessite un petit mail d’accompagnement.

Quelques règles de base doivent être respectées pour rédiger ce mail d’accompagnement  :

  • Pensez à rédiger un objet clair, ex : Candidature de Jean DUPONT au poste de XXX.

    Nommez vos pièces jointes de manière identifiable : Ex : CVJeanDupont2014.

    Soyez bref, direct et précis.

    Reprenez dans le mail les informations concernant l’offre à laquelle vous répondez : où avez vu l’offre d’emploi, quelle date, quel poste…

    Introduisez le CV et la lettre de motivation en pièces jointes.

    Donnez envie de lire ces 2 documents.

    Soignez votre signature : une astuce pourrait être de signer de l’intitulé du poste qui est à pourvoir…
  •  

Comment rédiger une lettre de candidature ?

Une offre d'emploi bien rédigée comporte 3 parties : l'entreprise, le poste, le profil.

La lettre doit donc comporter 5 parties :

  • Une partie d'introduction : faire référence au support, date, poste.
  • Une partie sur l'entreprise : pourquoi répondre à une PME plutôt qu'à une multinationale, pourquoi vouloir travailler dans une entreprise de dératisation plutôt que dans une autre, pourquoi vouloir travailler à HAZEBROUCK plutôt qu'ailleurs...
  • Une partie sur le poste : en quoi sa formation et son expérience justifient ses prétentions de vouloir et de pouvoir assumer ses fonctions.
  • Une partie sur le profil : reprendre les "mots" de l'annonce et "faire coller" votre profil au plus près de ce qui est recherché.
  • Une partie de conclusion : non pas une "conclusion serpillière" du style "et restant à votre entière disposition pour un éventuel entretien..." mais une conclusion confiante sur la suite "pour toutes ces raisons, il serait important que nous nous rencontrions".

Il n'y a pas de longueur type : une lettre d'une page où il n'y a que des banalités est trop longue. Une lettre de 2 ou 3 pages comportant ce que veut lire le lecteur sera courte...

En fait, on devrait parler de LETTRE DE MOTIVATION car ce document doit donner envie au lecteur de vous rencontrer.

Ne répétez pas ce qui est écrit dans le CV!

Procédez, dans la lettre, à une véritable DEMONSTRATION prouvant que l’OFFRE = la DEMANDE. Les preuves quantifiables et précises figurent sur votre CV. Votre lettre doit introduire le CV en incitant le lecteur à lire ce que vous voulez qu’il lise

 

Ainsi, la lettre et le CV deviennent complémentaires et non redondants.

 

Sous-catégories

Parmi nos clients

LANGUEDOC MUTUALITE
LES SABLES D'OR
NICE PAK INTERNATIONAL
DESHONS
AMETRA
IES SYNERGY
ALDI
ROXIM
SAMAR'T
PROTO LABS
ZIBRO
ORCHESTRA
BLEU VERT
ORSYSTEM
TECTA PROJETEC ENVIRONNEMENT
FONTESTAD
ACM
GENERALI
SMOOVE
SARP
BAOBAB
LES CELLIERS D'ONAIRAC
CENTRE E. LECLERC
CONGES INTEMPERIES BTP LR
CONTRANS AUTOMOBILES
SPORT 2000
LE CONSERVATEUR
BRAULT TP
MILLESIMES
WELDOM
«
»

Aphorisme

Ce n’est pas parce que certains autodidactes réussissent bien que les diplômes ne sont pas importants.

Newsletter

www.florianmantione.com